Catherine :

Cartomancienne Voyante

Me contacter pour tous renseignements:

Tel :  06 36 97 15 70 / Mail: catyhenekin@yahoo.fr

SIRET N° : 403 584 204 000 40 / SIREN N° : 403 584 204

Qui est Belline ?

L'oracle Belline est un des mes tarots que j'utilise le plus lors de mes voyances. Il est clair et bien illustré.


Dessinées en 1865 par Edmond Billaudot (1829-1881). Il louait une chambre au poissonnier de la Rue du Cherche-Midi.

L'Oracle Belline tient son nom d'un célÚbre voyant qui exerça son art dans les années 1950. Un jour, une amie qui déménageait lui demanda de venir l'aider à vider son grenier et trouva dans le grenier un jeu de cartes accompagné d'un journal rédigé par l'un de ses prédécesseurs une centaine d'années auparavant. Il s'agissait du "Mage Edmond", voyant du XIX siÚcle qui prédit entre autres le succÚs d'Alexandre Dumas.

Elles mĂ©langent habillement les lames du Tarot de Marseille et du premier jeu d’ Etteilla(anagramme d' Alliette). La correspondance et la signification des arcanes sont empruntĂ©es du livre de Paul Christian "L’homme rouge des Tuileries" paru en 1863. Billaudot fait correspondre Ă©galement les lettres de l'aphabet hĂ©breu avec son tarot. Il faudra attendre 1966 pour que soit publiĂ© par Grimaud le "Grand Tarot Belline". Il existe une version « modernisĂ©e Â» de l'Oracle Belline connue sous le nom d'Horoscope Belline. On doit aussi Ă  Edmond un Tarot de 78 lames.

Cet oracle comprend 52 cartes auxquelles s'ajoute 1 carte « bleue Â» (sorte de talisman, protection). Sur chaque carte figure le symbolisme d'une des 7 planĂštes fondamentales, l'oracle se divise en 7 groupes de 7 lames, soit 49 cartes + 3 lames sans rĂ©fĂ©rence planĂ©taire (la clef, l'image de l'homme et de la femme).

Ce jeu est un Oracle puissant renfermant en lui 2756 coupes possibles d'interprétation (associations de deux cartes).


 

Ses prédictions furent célÚbres, tant dans le monde sportif que politique.

Il fit la une des grands journaux nationaux comme de la presse internationale.

Il participa Ă  des Ă©missions connues de radio et tĂ©lĂ©vision, telle « Radioscopie » et les « Dossiers de l’écran ».

Belline reçut une d’une consultante des papiers ayant appartenu Ă  l’un de ses prĂ©dĂ©cesseur, papiers datant de plus d’un siĂšcle. Au dĂ©part, il n’y prĂȘta guĂšre attention, et, sur l’insistance de sa consultante, il examina les documents.

Le « hasard » voulait que ce voyant ait exercĂ© Ă  Paris, au 30 rue Fontaine, alors que Belline lui-mĂȘme exerçait au 45 de la mĂȘme rue.

Les cartes Ă©taient annotĂ©es de la main d’Edmond. Il y avait deux jeux : un tarot d’une grande beautĂ©, version personnelle qu’Edmond avait faite du Tarot de Marseille, et un autre qui deviendra l’Oracle. L’un d’eux avait Ă©tĂ© utilisĂ© pour NapolĂ©on III et l’autre pour Victor Hugo.

En 1961, Belline fait Ă©diter ce jeu sous le nom de L’ORACLE BELLINE.


DĂšs le dĂ©but du 19e siĂšcle, de nombreux jeux divinatoires font leur apparition comme l'oracle BELLINE qui dĂšs 1845 dĂ©fraie la chronique. Ce jeu est, paraĂźt-il, extraordinaire, il donne des voyances justes avec des thĂšmes simples mais remplis comme le Tarot de Marseille d'une symbolique authentique .    Son auteur,  Edmond Belline, avait l'habitude de dire Ă  ses consultants qu'outre la connaissance , son oracle donnait un bien prĂ©cieux entre tous ; la confiance en soi ! Edmond Belline Ă©tait un homme curieux de tout et, en premier, des lois de la nature qu'il Ă©tudiait depuis sa plus tendre enfance;

Son grand pĂšre, versĂ© dans la botanique, les plantes et l'herboristerie Ă©tait un homme fĂ©ru de recettes plus ou moins magiques : ainsi Belline Ă©tudia trĂšs tĂŽt l'astronomie, l'astrologie, les recettes naturelles pour soigner ou pour aider les belles Ă  l'ĂȘtre encore plus. C'Ă©tait un homme petit, mince et trĂšs vif. Il Ă©tait Franc Maçon du Grand Orient de France et se passionnait pour la symbolique et toute forme de rituĂ©lie. PassionnĂ© d'astrologie, il Ă©tait aussi passionnĂ© de cartes et de divination.

C'est ainsi qu'il crĂ©a son jeu, en prenant des symboles connus de tous ( la chouette, le bateau, la lune , le soleil, l'Ă©toile, le coffre, la clĂ© ) et qui Ă©voquait en chacun des rĂ©fĂ©rences, des rĂ©miniscences, des envies d'aller plus loin, de rĂȘver, de partir sur un mot qui engendrait une image, une idĂ©e, une rĂ©flexion, une intuition, car Belline est le roi de l'intuition. Il rĂ©pĂ©tait sans cesse Ă  ses consultants que...


le mieux dans la vie est encore de s'Ă©couter, d'Ă©couter les avis des uns et des autres mais de toujours suivre les inclinaisons fortes et sensibles de son coeur, de ne jamais se forcer Ă  faire quelque chose qui ne plaisait point, et de toujours aller au bout de ses convictions.